Membres de la famille des Loranthacées
Gui | 

Gui
Viscum album

Famille Type Age Taille Port Milieu Origine Sexualité Floraison
Loranthacées sous-arbrisseaux à feuillage caduc plus de 10 ans jusqu'à 1 m. en boule Bois, forêt Europe dioïque mars à mai
plan large

Reconnaissance

Le gui est une plante hémiparasite qui vit sur les arbres dont il absorbe la sève brute. Le gui a un feuillage persistant (photo 4), ce qui en hiver rend très facile à observer cette grosse boule verte suspendue dans les arbres sans feuilles. Le gui est dioïque, c'est à dire qu'il y a des pieds mâles et des pieds femelles. En hiver, le gui femelle s'orne de nombreuses baies blanches (photo 3) presque translucides qui sont un régal pour la grive draine et autres oiseaux.

Usages

On a fabriqué à partir de ses fruits une sorte de glu pour attraper les petits oiseaux. Les anciens s'en servaient également pour préserver la vigne des chenilles. Les druides prêtaient au gui du chêne qui est très rare des vertus magiques. Mais selon Fournier, il s'agirait d'une autre espèce, le Loranthus europaeus.

Risque de confusion:
Peu de risque, si ce n'est avec un autre membre de sa famille, le Loranthus europaeus à feuilles caduques et à baies jaunes qui croit en Italie et dans centre de l'Europe.

Haut de page