Membres de la famille des Rosacées
Alisier de Fontainebleau |  Alisier torminal |  Aubépine à deux styles |  Aubépine monogyne |  Cerisier à grappes |  Cerisier de Sainte-Lucie |  Cerisier tardif |  Cormier |  Eglantier |  Laurier cerise |  Merisier |  Néflier commun |  Pommier sauvage |  Prunellier |  Sorbier des oiseaux | 

Eglantier
Rosa canina

Famille Type Age Taille Port Milieu Origine Sexualité Floraison
Rosacées arbrisseau à feuillage caduc plus de 10 ans 1 à 4 m. buissonnant Haie Eurasiatique hermaphrodite mai à juillet
plan large

Reconnaissance

De prime abord l'églantier semble assez facile à reconnaitre... apparemment seulement, car il y a plusieurs espèces d'églantiers qui se ressemblent. Donc notre églantier appelé aussi rosier des chiens est assez grand, parfois plus de quatre mètres. Il a de longues tiges couvertes d'épines (photo 5). Ses faux fruits (réceptacles charnus) sont rouges et allongés (photo 3). Ils sont connus sous le nom de cynorhodon, ils sont comestibles et très riches en vitamine C. A l'intérieur on trouve de petits grains poilus (le fameux poils à gratter) qui sont les vrais fruits (akènes). Ses feuilles sont composées de cinq à sept folioles (photo 1). Elles ne dégagent pas d'odeur lorsqu'on les froisse.

Usages

Peut servir à faire des haies défensives. Ses faux fruits les cynorhodons sont très riches en vitamine C. A maturité on peut les manger crus ou cuits. Attention cependant il faut s'armer de patience, car à l'intérieur il y a les vrais fruits des akènes plumeux qui sont très irritants si on les ingèrent, d'où leur joli nom populaire: gratte-cul.

Risque de confusion:
Avec d'autres espèces d'églantiers.

Haut de page